SaaS : des avantages … mais aussi des inconvénients

Apparu en 2001, le concept de « mode SaaS » a depuis parcouru bien du chemin. D’ailleurs, en 2017, de nombreuses entreprises se laissent tenter par ce modèle d’exploitation commerciale des logiciels. Il faut dire qu’il a de nombreux avantages même si quelques inconvénients sont également à déplorer.

Le mode SaaS, qu’est-ce que c’est ?

C’est en février 2001, dans une revue américaine, que le concept de « Software as a Service » apparait pour la toute première fois. Derrière ce dernier, se cache l’idée qu’une entreprise a la possibilité de s’abonner à des logiciels en ligne plutôt que de les acquérir et de les installer physiquement sur ses postes informatiques.

Rapidement, le mode SaaS a convaincu de nombreuses entreprises et depuis 2008, il ne cesse de gagner du terrain année après année dans l’Hexagone.

Pourquoi adopter le mode SaaS ?

Si un nombre croissant d’entreprises est séduit par le mode SaaS, c’est indéniablement parce qu’il offre des avantages non négligeables.

Tout d’abord, il existe un intérêt organisationnel. Le mode SaaS est tel qu’aucun logiciel ne doit être installé, qu’aucune donnée n’est stockée en interne et que la sécurité des données reste fiable. De plus, l’accès à un logiciel pour un salarié est possible, et ce même à distance, dès lors que celui-ci dispose d’une connexion Internet et des identifiants.

Ensuite, le mode SaaS permet de réaliser de jolies économies puisqu’il n’y a plus à « investir » dans des logiciels. Les entreprises ne paient effectivement que pour leur utilisation des divers logiciels en ligne.

Enfin, plus besoin de vous occuper de la maintenance et des mises à jour des logiciels, elles sont automatiques en mode SaaS.

Quelques freins à l’utilisation du mode SaaS ?

En adoptant une gestion en mode SaaS, il existe aussi deux inconvénients qu’il faut connaître avant de se lancer.

Le principal est assurément la forte dépendance au prestataire retenu. En effet, s’il vous fournit les logiciels en ligne, c’est aussi généralement lui qui héberge vos données sur ses serveurs. Se pose d’ailleurs un véritable problème si vous désirez changer de prestataire puisque certains n’hésitent pas à traîner des pieds pour vous « remettre » vos données.

Le second frein au mode SaaS est d’ordre financier. Si nous avons précédemment vu qu’il permettait généralement de réaliser des économies, il faut aussi évoquer la possibilité qu’il vous coûte très cher si les applications sont utilisées en interne à haute fréquence et par un très grand nombre de salariés.

C’est pourquoi le choix du prestataire est primordial tout autant que le choix d’une solution logicielle éprouvée tel qu’Office 365 par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *