La migration vers le cloud computing, pas toujours facile!

Alors que près de 90% des entreprises ont recours à des applications et services hébergés dans le cloud, ce dernier n’a semble-t-il pas encore pleinement convaincu les professionnels. Il faut dire que de nombreuses entreprises se montreraient encore très prudentes en matière de migration vers le cloud computing, de nombreux obstacles venant encore ternir leur expérience.

La migration vers le cloud computing oui, mais pas pour tout

Il y a un peu plus d’une semaine, les résultats d’une étude menée par le Cloud Industry Forum ont été rendus public et ces derniers ont de quoi surprendre.

En effet, si les entreprises sont de plus en plus nombreuses à avoir recours à la migration vers le cloud computing de tout ou partie de leurs services, force est de constater que les professionnels n’ont pas encore une totale confiance en cette technologie.

Si le cloud computing a séduit en matière d’hébergement web, de plateformes en tant que services ou pour la disponibilité de logiciels en ligne, les entreprises restent frileuses à l’idée de migrer leurs services financiers puisque 21% seulement des sociétés ont à ce jour effectué ce choix.

Bien évidemment, ce constat a des raisons qui prouvent que des freins à la migration vers le cloud computing existent toujours en 2017.

La souveraineté des données pose encore et toujours problème

Si la migration vers le cloud computing procure incontestablement quelques sérieux atouts tels l’optimisation du budget informatique ou l’accès facilité aux données de l’entreprise pour les salariés et ce quand et d’où ils le souhaitent, certains obstacles paraissent encore difficiles à surmonter pour les professionnels.

D’après l’étude du Cloud Industry Forum, 3 questions font débat lorsqu’est évoquée la migration de tous les services et applications vers le cloud computing. La principale est celle de la souveraineté des données, les entreprises ayant la sensation de perdre le contrôle sur ce qui est aujourd’hui un capital précieux.

Vient ensuite celle du budget étant donné qu’une migration reste coûteuse. Le dernier obstacle est la sécurité et la confidentialité des données.

Pour autant, que les entreprises se rassurent, en choisissant un spécialiste des solutions cloud comme prestataire, la migration pourra se faire en douceur et les 3 obstacles évoqués ici seront très faciles à surmonter.

En attendant, vous pouvez également consulter cet article pour mieux comprendre les différences entre un cloud privé et un cloud dédié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *