Une trop grande dispersion des données des entreprises françaises

Alors qu’à compter du 25 mai 2018, les entreprises françaises devront respecter le Règlement Général sur la Protection de Données (RGPD) qui stipule qu’elles devront protéger les données des utilisateurs préalablement collectées, 10% d’entre elles ignorent encore à ce jour où ces dernières sont stockées. En cause, une trop grande dispersion des données ! Inquiétant !

Une dispersion des données problématique…

A l’heure où la gouvernance des données va devenir une priorité pour les entreprises de l’Union Européenne, il semblerait que certaines rencontrent bien des difficultés à suivre le mouvement.

Selon une étude conduite par OnePoll, 1 entreprise française sur 10 ne saurait pas sur combien de systèmes différents sont stockées ses données mais aussi combien de temps ces dernières sont conservées.

Or, derrière ce constat, se cache en réalité une autre vérité : les données des entreprises françaises sont trop dispersées et quelques chiffres sont là pour en attester. D’abord, le stockage des données recourt en moyenne à 22 systèmes internes. Ensuite, une entreprise partagerait en moyenne ses données avec 40 partenaires et cela est problématique étant donné que 20% auraient l’impression de perdre le contrôle sur ce qu’elles ont collecté.

Autrement dit, à l’heure de l’instauration du RGPD, il y a beaucoup de travail pour certaines structures qui pourraient être bien inspirées d’avoir recours à un vrai professionnel de l’hébergement de données pour limiter cette dispersion de données et se conformer à la nouvelle réglementation européenne.

Une utilisation des données collectées tout aussi problématique

Si la dispersion des données est problématique, leur gestion n’est pas toujours d’une clarté exceptionnelle.

Dans 15% des entreprises, les salariés ne savent ainsi pas combien de données sont récoltées par jour. L’incertitude est également au rendez-vous lorsqu’il leur est demandé la durée de conservation ou encore le type d’exploitation réalisée à partir de ces data.

Les entreprises vont donc devoir faire preuve de davantage de transparence quant à l’utilisation des données tout en n’omettant pas que la gouvernance de la data doit s’inscrire dans la définition de la stratégie de développement de toute entité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.