Google, simple outsider sur le marché du cloud ?

Alors que le marché du cloud est extrêmement dynamique, Google reste pour l’instant en retrait par rapport à Amazon ou Microsoft. Toutefois, lors d’un évènement organisé à Paris le 19 octobre dernier, le géant de Mountain View a rappelé qu’il espérait bien trouver une place à sa mesure.

30 millions de dollars investis depuis 2015 sur le marché du cloud

A l’heure où le marché du cloud est promis à une véritable croissance au cours des prochaines années, voilà que Google réitère sa volonté de s’imposer sur ce dernier.

Pour ce faire, le géant américain ne rechigne à rien. Preuve en est, depuis 2015, la firme de Mountain View a investi plus de 30 millions de dollars sur le marché du cloud. Il y a près de 3 ans, Urs Hölzle, vice-Président des infrastructures au sein de la société américaine, espérait d’ailleurs que les revenus tirés de l’activité cloud soient supérieurs à ceux de la publicité dès 2020.

Deux ans plus tard, cet objectif parait irréalisable, Google, ou plutôt sa maison mère Alphabet, tirant encore près de 90% de ses revenus de la publicité même si la croissance des revenus du Cloud dépasse désormais celle de la publicité.

Pour autant, le géant américain ne renonce pas et, même s’il faudra plus de temps qu’il ne le pensait, il entend bien toujours devenir n°1 sur le marché du cloud.

Vers la conquête de nouveaux clients ?

Alors que Google a profité de ces deux dernières années pour se mettre en ordre de marche (recrutement de Diana Greene pour piloter l’activité, construction d’un réseau d’intégrateurs, développement d’une activité de consultants), la société doit maintenant confirmer.

Avec seulement 2,3% de parts de marché (contre 7% pour Microsoft et plus de 30% pour Amazon), Google doit faire beaucoup mieux même si « Google Cloud Platform est l’une des activités qui croit le plus ».

L’entreprise compte ainsi beaucoup sur l’ensemble de ses services pour conquérir de nouveaux clients. Il faut dire que l’écosystème constitué par Gmail, Chrome, Google Search, YouTube, Android, le Play Store ou encore Google Maps est assurément la plus belle vitrine que peut offrir la firme de Mountain View.

Pour Sébastien Marotte, vice-Président Europe, Moyen-Orient et Afrique de Google Cloud Platform, « ce qui va se passer dans les 3 à 5 prochaines années sera totalement différent de ce qui s’est passé sur les 3 à 5 dernières ». Selon lui, Google peut reproduire sur le marché du cloud ce qu’il a réalisé sur le marché des terminaux mobiles avec Android.

Reste maintenant à voir si Google peut être autre chose qu’un outsider sur un marché où les solutions cloud performantes ne manquent pas.

Laisser un commentaire