Disparition programmée des box Internet à compter de 2018 ?

Inventées par les opérateurs télécom français, les box Internet sont déjà en passe de disparaître de notre quotidien. De nombreux acteurs planchent actuellement en ce sens, tous ayant bien compris que toutes les fonctionnalités pouvaient prises en charge dans le cloud.

Les multiples enjeux de la disparition des box Internet

Si les opérateurs téléphoniques souhaitent aujourd’hui voir disparaître d’ici 2018 les box Internet, c’est bien évidemment qu’ils ont leurs raisons.

D’abord, l’enjeu est économique puisqu’une box coûte entre 120 et 140€ par unité au cours de son cycle de vie à savoir de sa fabrication à sa restitution par le client. Aussi, même si certains opérateurs louent leur matériel, l’immobilisation financière est importante.

Ensuite, il y a un enjeu écologique en particulier lors des étapes de fabrication et d’utilisation. Lors de cette dernière, c’est principalement le décodeur TV qui est incriminé pour sa forte consommation d’énergie.

La virtualisation de la box Internet, créatrice de valeur ajoutée

L’ultime enjeu pour les opérateurs téléphoniques est concurrentiel. En effet, grâce à la virtualisation des box Internet, les mises à jour deviendraient un réel jeu d’enfant à déployer.

Autre avantage né d’une box virtuelle, l’allocation de la puissance à chaque abonné pourra se faire en fonction des réels besoins et des usages de chacun.

Mais ce n’est pas tout puisque grâce au cloud, chaque opérateur pourra proposer de nouveaux services à ses abonnés. Les limites du possible pourront donc être repoussées et c’est au final l’utilisateur qui devrait être le grand gagnant avec une offre répondant toujours plus à ses attentes.

Pour l’heure toutefois, quelques obstacles s’élèvent encore face à la disparition des box Internet. Comme l’a récemment précisé Stéphane Richard, PDG du groupe Orange, le transfert d’une box dans le cloud implique l’existence de réseaux performants et donc caractérisés par des temps de latence très faibles.

C’est pourquoi Orange comme SFR vont d’abord virtualiser les box de leur clientèle professionnelle d’ici 2018 … avant de s’attaquer à celles des particuliers ! La preuve que les entreprises françaises entendent bien rattraper leur retard quant au recours au cloud computing.

Laisser un commentaire