Cloud souverain pour offrir davantage de confidentialité aux données ?

Alors que de nombreux chefs d’entreprise ne sont pas convaincus à l’idée de confier leurs données confidentielles à des tiers, des offres dites de « cloud souverain » ont vu le jour. Elles sont particulièrement intéressantes voire indispensables pour certains acteurs de la vie économique lorsqu’il est question de l’hébergement de leurs données.

Le cloud souverain, c’est quoi ?

Bien que les solutions cloud aient réussi à se démocratiser, de nombreuses entreprises françaises hésitent encore à franchir le pas. Il faut dire qu’elles redoutent que leurs données confidentielles ne soient pas parfaitement sécurisées.

Parmi les craintes majeures des entreprises faisant appel à des leaders mondiaux de l’hébergement, se trouve le fait que les données soient « stockées » dans un datacenter basé à l’étranger puisque c’est alors les lois du pays où est implanté le bâtiment qui prévaut (voir notre article sur l’importance de la localisation d’un datacenter).

Ainsi, certaines sociétés redoutent de voir leurs données transférées aux Etats-Unis, là où plusieurs géants de l’hébergement ont leur siège. Eh oui, au pays de l’Oncle Sam, une loi, le Patriot Act, permet aux services de sécurité américains d’accéder aux données informatiques sans accord préalable et même sans en informer son propriétaire. Autrement dit, aux Etats-Unis, la confidentialité des données est en réalité une douce utopie.

C’est ce constat qui explique que des entreprises françaises désirent que leurs données soient localisées en France et qu’elles tombent sous le coup de la législation française. Les solutions de cloud souverain visent à répondre à ce souhait des professionnels.

Autrement dit, le cloud souverain est « un modèle de déploiement dans lequel l’hébergement et l’ensemble des traitements effectués sur des données par un service de cloud sont physiquement réalisés dans les limites du territoire national par une entité de droit français et en application des lois et normes françaises. »

Le cloud souverain, un passage obligé pour les collectivités ?

Bien que toutes les entreprises considèrent que leurs données sont sensibles, il est important de savoir déterminer le degré de confidentialité de ses données.

C’est ainsi que les administrations et collectivités locales « produisant des archives publiques » ont l’interdiction d’avoir recours à des solutions d’hébergement autre que du cloud souverain. Elles doivent qui plus est faire apparaître dans les contrats d’hébergement diverses clauses relatives à la localisation des données, à leur sécurité ou encore à leur traçabilité.

Les données médicales aussi méritent d’être manipulées avec précaution et nécessitent une confidentialité élevée, tout comme les données bancaires. Aussi, le cloud souverain peut être une réponse aux problèmes des structures qui sont amenées à les stocker.

Quant aux données des entreprises privées, elles peuvent être confiées sans crainte à un hébergeur dont les datacenters sont localisés en France comme c’est par exemple le cas de Netissime.

La localisation géographique de stockage des données ne doit en tout cas pas être négligée comme vous pouvez le comprendre…

 

 

 

Laisser un commentaire